Pâques 2012 | Poèmes de Pâques

Page précédente Accueil

PaquesSalut les poussins !

La fable Le loup et l'agneau a enchanté des générations de lecteurs. Le fabuliste latin Phèdre en a donné une jolie version bien avant La Fontaine.

Le Loup et l'agneau
Fable de Phèdre

Au bord du même ruisseau étaient venus un loup et un agneau pressés par la soif. En amont se tenait le loup et loin de là, en aval, était l'agneau. Alors, poussé par sa voracité sans scrupules, le brigand prit un prétexte pour lui chercher querelle.

« Pourquoi, dit-il, as-tu a troublé l'eau que je bois? »

Le porte-laine répondit tout tremblant :

« Comment pourrais-je, je te prie, Loup, faire ce dont tu te plains ? C'est de ta place que le courant descend vers l'endroit où je m'abreuve. »

Repoussé par la force de la vérité, le loup se mit à dire :

« Il y a six mois tu as médit de moi. » - « Moi ? répliqua l'agneau, je n'étais pas né. »

« Ma foi, dit le loup, c'est ton père qui a médit de moi. »

Et là-dessus il saisit l'agneau, le déchire et le tue au mépris de la justice.

Cette fable est pour certaines gens qui, sous de faux prétextes, accablent les innocents.

Phèdre
Ce fabuliste vécut autour de l'an 15 avant Jésus-Christ vers l'an 50 après Jésus-Christ.

Page précédente Accueil

Accès au site web
Pâques pour enfants

© Claude Marc. Sur le net depuis 1998.